Le cinéma et les sens

Thomas Elsaesser et Malte Hagener Le cinéma et les sens (Presses Universitaires Rennes, 2011) 227 pp.

book cover

Quels sont les rapports entre cinéma et spectateur ? Pour Thomas Elsaesser et Malte Haegener, cette question est au cœur même de la théorie filmique et ils analysent l’interaction dynamique entre l’écran, le corps, l’esprit et les sens comme la matrice susceptible de guider l’étudiant à travers les grandes théories du cinéma. S’appuyant sur sept configurations différentes sens-écran, ils passent en revue les étapes essentielles de la théorie du cinéma, qu’elles soient néoréalistes, sémiotiques, psychanalytiques ou encore phénoménologiques ou cognitivistes. Chaque chapitre s’ouvre sur une brève analyse de séquence d’un film célèbre, analyse qui sert de point d’ancrage à la discussion théorique.

Review

Le projet de Thomas Elsaesser et Malte Hagener est de fournir une introduction a la théorie du cinéma pour le temps présent. Si le ton adopte est pédagogique, son intérêt dépasse le cercle des seuls étudiants ou enseignants en cinéma par un choix de problématisation stimulant. L'ouvrage écarte la présentation chronologique des doctrines pour a border une question centrale: « Quelle est la relation entre le cinéma, la perception et le corps humain? »

Le parcours comporte alors sept stations dont chacune montre comment les théoriciens du cinéma ont pensé la relation entre l'écran et le spectateur. La progression est régulière, de la fenêtre a la porte (du cadrage a l'entrée dans le film), d'un régime optique (incluant réflexivité, participation ou distance) a une vision haptique. L'importance dévolue au corps est confirmée par le rôle de l'ouïe et du son et trouve son aboutissement dans la discussion sur une pensée propre au cinéma, condensée par la formule deleuzienne: «  Le cerveau, c'est l'écran ».

L'itinéraire vaut par l'espace de discussion qu'il propose, sans polémique mais non sans préférences. II permet aussi de mieux questionner la rupture induite par le numérique et le développement des nouveaux medias qui fait l'objet de la conclusion. Avec prudence, sans rejet ni adhésion béate, les auteurs prévoient avec optimisme un renouvellement audacieux de la théorie afin de penser les transformations actuelles du cinéma. (Mathias Lavin, Cahiers du Cinéma février 2012, p. 73)

 

Thomas Elsaesser, Malte Hagener, Le Cinéma et les sens : théorie du film par Michèle Lagny , 1895 – Revue d’histoire du cinema, nr. 67 (Summer 2012), 149-151

{backbutton}

Thomas Elsaesser • Reguliersgracht 20 • 1017 LR Amsterdam, The Netherlands • Email: elsaesser@uva.nl
Copyright © 2013, Thomas Elsaesser